Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Clafoutis cerise pistache

Publié le par Oly

Une belle association : cerise et pistache en clafoutis !

En me promenant sur internet, cet hiver, j'avais repéré ce Clafoutis cerise pistache sur le blog d'Amuses Bouche. Avec sa belle couleur verte, il m'a tout de suite fait de l'œil… Sauf que le problème cette année c'est qu'il n'y avait pas une seule cerise dans les jardins de mes parents et beaux-parents, un comble tout de même… Alors je me suis décidée à en acheter à Grand Frais, pour réaliser ce fameux Clafoutis, mais avant d'avoir fait quoi que ce soit (eh oui puisqu'il fallait faire la pâte de pistache avant…) j'avais mangé toutes les cerises… trop bonnes ! Alors le week-end dernier, j'en ai racheté et là pas de quartier, le clafoutis fut réalisé !


 

Ingrédients pour 24 mini bouchées :

Commencez par dénoyauter les cerises… C'est assez fastidieux si vous n'avez pas de petite machine, du coup moi j'avais des demies cerises, ce qui n'était pas plus mal pour mes moules à mini-bouchées !

 

Mélangez la maïzena et le sucre. Une fois que le mélange est bien homogène, ajoutez la pincée de sel et les œufs. Mélangez bien.

 

Versez progressivement le lait et la crème. Vous allez obtenir une pâte assez liquide et sans grumeaux. Ajoutez la pâte de pistache. Mélangez bien.

 

Disposez les cerises au fond des moules et versez par-dessus la préparation.


Mettez au four à 180° pendant 45 minutes environ. Surveillez la cuisson.



Imprimer la recette

Publié dans Desserts & Co

Partager cet article

Repost 0

Ma pâte de pistache

Publié le par Oly

La pâte de pistache maison (enfin pâte... tout est relatif !)

Malheureusement, je n'habite pas Paris, je n'ai donc pas G.Detou à proximité (et puis le conditionnement de la pâte de pisatche au kilo, c'est un peu trop important pour ma consommation...), après je suis allée me renseigner à Strasbourg, chez Cuisine Aptitude (70km, c'est un peu plus près que Paris quand même...), et là ils font effectivement de la pâte de pistache maison et on peut aller demander la quantité exacte souhaitée pour la recette, ce qui est très pratique ! Sauf que le jour où je suis allée dans ma chère capitale alsacienne, je n'avais pas les recettes sous le coude, alors je ne savais pas trop s'il me fallait 50g, 100g ou 500g... Bref !
Je suis donc rentrée chez moi sans la pâte de pistache et j'ai commencé à farfouiller sur internet pour la réaliser moi-même, et j'ai trouvé la recette chez Pascale Weeks (C'est moi qui l'ai fait), une recette de Pierre Hermé, s'il vous plaît, que vous retrouvez ci-dessous.



  • 125g de pistaches nature mondées
  • 2 cl d’eau, soit 20 g
  • 65g de sucre
  • 30g de poudre d'amandes
  • 3 gouttes d'extrait d'amandes amères

Préchauffez votre four à 150°C.


Etalez les pistaches sur une plaque de cuisson anti-adhésive et enfournez pour 10 minutes environ. Réservez.


Versez l’eau et le sucre dans une casserole et portez doucement à ébullition jusqu’au petit boulé, soit jusqu’à ce qu’un thermomètre de confiseur indique 121°C.


Versez ce sirop sur les pistaches et mélangez. Et là, cela fait une réaction assez bizarre, le sirop durcit et devient tout en blanc en moussant légèrement. Cela enrobe complètement les pistaches, c'est super beau !


Laissez tiédir puis versez dans le bol du mixeur, avec la poudre d’amandes et l’extrait d’amandes amères.
Actionnez le robot par a coups jusqu’à ce que vous obteniez une poudre de pistaches.

Continuez à actionner le robot en l’arrêtant de temps en temps pour que le mélange ne chauffe pas trop et pour racler les bords du bol de votre mixeur afin d'obtenir un mélange homogène !

Au bout d’un moment (environ 15 à 20 minutes en faisant des pauses) vous obtenez une pâte légèrement granuleuse. Moi, je l'ai laissé en poudre mais on peut faire une véritable pâte de pisatche en ajoutant de l'huile d'arachide.


 Imprimer la recette



Après j'ai réalisé des clafoutis cerises-pistache que vous retrouverez dès demain, ici !

Publié dans Bases & Co

Partager cet article

Repost 0

Hélène Darroze, cuisine de coeur

Publié le par Oly

Ma rencontre avec Hélène Darroze

Comme vous vous en souvenez sûrement, j'ai rencontré au mois de mars, la chef doublement étoilé Hélène Darroze dans son restaurant parisien afin de réaliser une interview d'elle pour le magazine pour lequel je travaille. Voici donc la page née de cette rencontre magique et l'article que je lui ai consacré.


Hélène Darroze, cuisine de cœur

Ambiance cosy et bougies, Hélène Darroze nous reçoit avec chaleur dans le boudoir de son restaurant parisien. Une rencontre magique…

Racontez-nous vos débuts…
Hélène Darroze : "Pour moi la cuisine c'est une chose naturelle puisque je suis issue d'une famille de cuisiniers. A l'âge des choix, je me suis lancée dans des études de commerce. Puis la maturité aidant, je me suis décidée à vivre ma passion pour la cuisine. J'ai alors rejoint Alain Ducasse dans son restaurant à Monte-Carlo où je suis restée 3 ans. Les premiers mois en tant que commis puis comme responsable administrative. La cuisine me plaisant mieux que les bureaux, je me suis lancée sur les encouragements d'Alain Ducasse. Je suis donc rentrée chez moi dans les Landes, au restaurant familial."

Comment avez-vous vécu cette expérience familiale ?
H.D. : "Mon père a été merveilleux… Nous ne voyions pas les choses de la même façon, alors il s'est généreusement effacé pour me laisser faire mes armes. Mais cela m'a permis de me faire seule, même si parfois je regrette mon manque de technique…Je cuisine à l'instinct. "

5 ans plus tard on vous retrouve à Paris…
H.D. : " Oui, j'avais envie d'une maison qui me ressemble, envie de m'exprimer pleinement dans un lieu. Et c'est ce que j'ai trouvé au 4, rue d'Assas à Paris."

Comment se déclinent les ambiances de votre restaurant rue d'Assas?
H.D. : " Il y a d'abord le Boudoir où l'on entame le repas autour d'un apéritif et où on le prolonge avec un café ou un armagnac. Puis le Salon, on y mange des tapas dans une ambiance décontractée. Et enfin la Salle à Manger à l'étage qui est le restaurant gastronomique plus traditionnel… avec des accents du Sud."

Et les influences du Toustem ?
H.D. : " Le Toustem, c'est le bistro par excellence. C'était un endroit rustique que j'ai repensé et modernisé dans le 5ème arrondissement. J'y mets toutes mes racines puisque Toustem veut dire "toujours" en landais.

Quels sont les adjectifs qui caractérisent votre cuisine ?
H.D. : " C'est une cuisine d'auteur et de cœur. Une cuisine instinctive qui sort des tripes. Ma cuisine parle pour moi, elle dit mon éducation, mes racines, mon terroir…"

Quelle est votre philosophie de vie, de travail ?
H.D. : " Je veux donner du plaisir en me faisant plaisir. Être une marchande de plaisir en accord avec moi-même, telle que je suis: sensible et authentique."

Est-ce un atout ou un handicap que d'être une femme dans ce métier ?
H.D. : " C'est ni un avantage, ni un inconvénient. Toutefois les femmes n'ont pas le même physique et une résistance moindre alors il faut s'accrocher. Et du fait que ce soit atypique j'attire plus l'attention, mais c'est très bien car cela me pousse à être toujours à la hauteur."

Quels sont vos produits de prédilection ?
H.D. : " J'aime avant tout et particulièrement les produits de mon terroir : les foie gras et volailles de Landes, le Thon de Saint Jean de Luz. Et j'adore travailler les légumes."

Quels sont vos projets pour la suite ?
H.D. : " J'ai un projet à l'étranger, mais, désolée, je ne peux encore rien vous dire. Ne vous en faites pas vous en entendrez bientôt parler…"

Une recette rapide pour nos lectrices ?
H.D. : " Très rapide et simple, la Macaronade au foie gras. Des macaronis, des dés de foie gras, un peu de crème et de persil plat tout simplement."

Et la recette du bonheur ?
H.D. : " Ma fille, Charlotte."

5 minutes chrono, la questionnaire express
1 plat : Le poulet rôti.
1 boisson : De l'eau et peu de thé.
1 épice: Le cumin.
1 livre : La vie devant soi de Romain Gary.
1 CD : Les Suites pour Violoncelle de Bach.
1 film : César et Rosalie de Claude Sautet, mais aussi dans un autre genre, Mission de Roland Joffé, un très beau film sur le repentir.
1 lieu : sans hésiter Hanoï d'où vient ma fille que j'ai adopté l'été dernier.
1 couleur : puisque le blanc n'est pas une couleur, le rouge !
1 proverbe : Personne ne me volera ce que j'ai dansé, c'est un proverbe que j'ai traduit de l'espagnol.
1 souhait : Le bonheur de Charlotte, ma fille.

Publié dans Bla bla & Co

Partager cet article

Repost 0

Fraise rhubarbe sur lit de fromage blanc

Publié le par Oly

Fromage blanc croustillant et son coulis fraise-rhubarbe

Ayant adoré cette association en sorbet, je l'ai retenté en coulis. Là ce que je ne vous dit pas, c'est que j'ai vu cette recette avec le fromage blanc dans le magazine Hors-Série de l'Eté de Cyril Lignac "Mettrez-vous au vert" et j'ai été séduite par cette association fraise-rhubarbe que j'ai donc tenté en sorbet, comme vous avez pu le découvrir ici. En version coulis avec fromage blanc "crumblé" c'était top aussi et bien frais pour l'été !


Ingrédients pour 4 personnes :

  • 300g de fromage blanc
  • 4 carrés de fromage frais
  • 2 sachets de sucre vanillé

Pour la pâte à crumble :

  • 100g de beurre mou
  • 100g de farine
  • 100g de sucre glace
  • 80g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel

Pour le coulis :

  • 3 tiges de rhubarbe
  • 1 barquette de fraises
  • 150g de sucre en poudre
  • 4 cuillères à soupe d'eau

Dans une casserole, faites compoter la rhubarbe, épluchée et coupée en petits tronçons, les fraises, coupées en deux, le sucre et l’eau. Une fois que les fruits sont bien réduits en compote, mixez le tout à l’aide d’un mixeur plongeant. Laissez refroidir complètement.

Pendant que les fruits compotent, faites le crumble. Mélangez tous les ingrédients avec les doigts jusqu'à l'obtention d'une pâte sableuse comme un crumble. Mettez sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé et mettez au four à 180° jusqu'à ce que le crumble soit bien doré. Réservez.

Dans un bol, mettez le fromage blanc, le fromage frais et le sucre vanillé. Mélangez bien jusqu'à obtenir une préparation onctueuse.

Dressez les verrines avec le fromage blanc au fond, puis le coulis fraise-rhubarbe et terminez par le crumble. Un régal !


 Imprimer la recette

Partager cet article

Repost 0

Des poireaux fondants...

Publié le par Oly

Fondue de poireaux à l'edam

A la base c'est une recette de Cyril Lignac, sauf que lui fait sa fondue de poireaux au cheddar... Eh bien moi ma fromagère n'avait pas de cheddar alors on a fait la recette à l'Edam. Tout le monde a apprécié et tant pis pour le cheddar !

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 3 poireaux
  • 100g d'Edam
  • 10cl de crème liquide
  • 1 oignon
  • 10g de beurre

Coupez les poireaux en 4 dans le sens de la longueur, lavez-les et émincez-les.

 

Eplucher et émincer le demi-oignon et le faire revenir à feu vif dans 1 noisette de beurre. Lorsqu'il est caramélisé, ajouter le poireau émincé.

 

Couper l'Edam en cubes et l'ajouter au mélange. Finir avec les 10 cl de crème liquide puis réserver hors du feu. Saler, poivrer.

 Il me restait un paquet de lardons au frigo qui était proche de sa fin, je les ai rajouté au mélange, c'était très sympa !

 Imprimer la recette

Publié dans Accompagnements & Co

Partager cet article

Repost 0

Des röestis en verrine

Publié le par Oly

Verrine chaude röesti alsacien - purée de carottes



Personnellement, je n'aime pas trop les röestis, ça doit être les oignons qui sont dedans… Bref, quand ma belle-mère en fait, L'Homme saute sur l'occasion pour en rafler quelques uns. Pour changer un peu de présentation, j'ai imaginé mettre une galette au fond d'une verrine (tu penses), recouvrir d'une purée de carottes (la fameuse) maison et de quelques feuilles de salade verte pour la déco et pour varier les couleurs ! Voici tout de même une recette de röesti qui n'est pas la mienne, mais la présentation est de moi…

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 pommes de terre
  • 1 oignon
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 cuillère à soupe d'huile
  • Sel et Poivre du Moulin

Epluchez les pommes de terre et l'oignon. Puis râpez-les en tronçons. Pressez cette préparation entre vos mains pour en extraire le maximum de jus.
Rajoutez aux pommes de terre et oignons, les œufs et la farine. Salez et poivrez.

Faites chauffer la cuillère d'huile dans une grande poêle. Et à l'aide d'une cuillère, déposez-y la préparation en aplatissant pour ce que cela prenne la forme d'une galette.

Retournez de temps en temps les galettes afin d'avoir une belle cuisson. Sortez les röstis de la poêle lorsqu'ils sont bien dorés, c'est parfait s'ils sont encore un peu moelleux à l'intérieur.

Pour la purée, la recette est ici.
Décorez de quelques feuilles de salade frisée bien verte.

 
 Imprimer la recette

Publié dans Entrées & Co

Partager cet article

Repost 0

Un dessert léger, mousses de fruits

Publié le par Oly

Gâteau de mousses framboises - passion

Voici le deuxième dessert en mousse que j'ai fait pour l'anniversaire de L'Homme et qui a lui aussi remporté un franc succès... Je n'avais aucune recette pour ce dessert, alosr j'ai fait une génoise avec une recette de cake au yaourt et pour les mousses on y est allé "Freestyle" en montant des chantilly et en y ajoutant les coulis et jus... Et là surprise, réussite totale !
Par contre, je suis désolée pour les photos car je n'ai pas pris les étapes pour une fois et les photos que j'ai ont été prises avec mon téléphone portable au cours de la soirée... On fera mieux la prochaine fois !


Pour la génoise :

  • 1 yaourt nature (gardez le pot, il vous servira pour doser le reste des ingrédients)
  • 1/2 pot d'huile
  • 2 pots de sucre
  • 3 pots de farine
  • 2 œufs
  • 1 paquet de levure chimique

Pour la mousse framboise :

  • 50cl de crème fraîche
  • 100g de sucre glace
  • 3 feuilles de gélatine
  • 400g de framboise

Pour la mousse passion :

  • 50cl de crème fraîche
  • 100g de sucre glace
  • 3 feuilles de gélatine
  • 10 fruits de la passion

Pour la décoration :

  • 25 à 30 Biscuits Rose de Reims
  • Brisures de roses cristallisés

Commencez par la génoise. Mélangez tous les ingrédients dans un saladier jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse. Versez dans le moule à charnière. Enfournez pendant 40 minutes environ à 180°. Sortez du four et laissez refroidir.

 

Continuez avec la mousse aux framboises. Mettez un bol et votre bouteille de crème fraîche au congélateur. Passez les framboises au presse-coulis pour obtenir un coulis sans grains beaucoup plus agréable en bouche. Réservez le coulis. Montez la crème fraîche en chantilly bien ferme, en ajoutant petit à petit le sucre glace. Placez trois feuilles de gélatine dans de l'eau froide. Une fois qu'elles ont ramolli, faites-les fondre dans une petite casserole. Ajoutez au coulis de framboises en mélangeant bien. Incorporez délicatement le coulis à la chantilly avec une spatule en veillant à ne pas faire retomber votre mousse. Versez sur la génoise au yaourt dans le moule à charnière. Patientez 4 bonnes heures avant de mettre la mousse aux fruits de la passion.

 

Pour la mousse aux fruits de la passion. Mettez un bol et votre bouteille de crème fraîche au congélateur. Pendant ce temps, coupez les fruits de la passion en deux et extrayez le jus toujours à l'aide du presse-coulis. Réservez. Montez la crème fraîche en chantilly bien ferme, en ajoutant petit à petit le sucre glace. Placez trois feuilles de gélatine dans de l'eau froide. Une fois qu'elles ont ramolli, faites-les fondre dans une petite casserole. Ajoutez au jus de fruits de la passion en mélangeant bien. Incorporez délicatement le jus à la chantilly avec une spatule en veillant à ne pas faire retomber votre mousse. Versez sur la mousse aux framboises dans le moule à charnière. Patientez 4 bonnes heures avant de démouler pour faire la déco.

 

Côté déco… Une fois que les mousses ont prises, retirez le moule à charnière avec délicatesse. Placez autour du gâteau des Biscuits Rose de Reims (perso, je les ai coupé en deux dans l'épaisseur pour ne pas que cela soit trop gros…). Décorez avec des brisures de roses cristallisés que j'avais acheté chez GDetou à Paris.


  
 Imprimer la recette

Publié dans Bôôô gâteaux & Co

Partager cet article

Repost 0

3 chocolats dans un verre

Publié le par Oly

Mes mousses aux trois chocolats en VERRINE !

Si je n'avais pas mis une partie de mes mousses aux chocolats (reste du Gâteau aux Mousse aux trois chocolats que vous avez découverts hier...) je n'aurais plus pu regarder le nom de mon blog en face ;-))) !
Alors voici le modèle "verrine" !

Partager cet article

Repost 0

Gâteau aux 3 chocolats by môa !

Publié le par Oly

THE Gâteau Mousse aux Trois Chocolats

Suite à la catastrophe du Pavé aux trois chocolats que vous avez découvert hier, je ne pouvais me résoudre à abandonner l'expérience du gâteau aux trois chocolats... Alors pour l'anniversaire de L'Homme j'ai réalisé un Gâteau Mousse avec un fond de génoise. Une véritable réussite cette fois-ci ! Voici la recette, c'est certes un peu long mais tout le monde était conquis !!!


Ingrédients pour 12 personnes

Pour la génoise :

  • 100g de chocolat
  • 125g de beurre
  • 250g de sucre
  • 125g de farine
  • 5 œufs
  • ½ paquet de sucre vanillé
  • ¼ paquet de levure chimique 

Pour la mousse au chocolat noir :

  • 300g de chocolat noir
  • 400g de crème fleurette très froide
  • 40g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d'eau
  • 4 jaunes d'œuf

 Pour la mousse au chocolat au lait :

  • 300g de chocolat au lait
  • 500g de crème fleurette très froide
  • 40g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d'eau
  • 4 jaunes d'œuf

Pour la mousse au chocolat blanc :

  • 330g de chocolat blanc
  • 500g de crème fleurette très froide
  • 30g de sucre
  • 1 1/2 cuillère à soupe d'eau
  • 4 jaunes d'œuf

 Pour la décoration :

  • 100g de chocolat en copeaux
  • 2 paquets de Fingers au chocolat
  • 1 paquet de Fingers au chocolat blanc

Préparation de la génoise :

Séparer le blanc des jaunes d'œufs. Montez les blancs en neige.
Mélangez les sucres et les jaunes jusqu'à ce que le mélange soit pâle et mousseux.
Faites fondre le chocolat dans un bol au micro-ondes avec le beurre.


Ajoutez le chocolat et le beurre au mélange. Puis rajoutez les blancs en neige. Mélangez bien.
Ajoutez la farine et la levure. Mélangez bien jusqu'à obtenir une préparation lisse et homogène.
Versez dans un moule à charnière de 26 cm de diamètre environ et mettez au four à 185° pendant 50 minutes environ. Laissez refroidir. 
 

Préparation de la mousse au chocolat blanc :

Commencez par fouetter la crème fleurette à l'aide d'un batteur à main, de préférence dans un saladier gardé préalablement au réfrigérateur. Fouettez jusqu'à ce que la crème soit ferme et légère.


Mélangez le sucre et l'eau dans une casserole et faites fondre sur feu doux en remuant très fréquemment. Le sucre ne doit pas prendre couleur. Dès ébullition retirez le sirop du feu.

Fouettez les jaunes d'œuf à l'aide d'un batteur à main jusqu'à ce qu'ils soient légers et onctueux. Ajoutez petit à petit le sirop chaud, sans cesser de battre. Fouettez jusqu'à ce que le mélange prenne du volume et soit tiède.

Faites fondre le chocolat blanc au four à micro-ondes en le remuant régulièrement afin qu'il soit onctueux et homogène.

Incorporez, toujours avec le batteur à main, le chocolat blanc chaud dans le mélange aux œufs battus. Lorsque le mélange est homogène, incorporez la crème fouettée à l'aide d'une spatule.

Versez la mousse au chocolat blanc sur la génoise dans le moule à charnière. Mettez au réfrigérateur pour 4 bonnes heures avant de faire la mousse au chocolat au lait.

 
Préparation de la mousseau chocolat au lait :

Commencez par fouetter la crème fleurette à l'aide d'un batteur à main, de préférence dans un saladier gardé préalablement au réfrigérateur. Fouettez jusqu'à ce que la crème soit ferme et légère.

Mélangez le sucre et l'eau dans une casserole et faites fondre sur feu doux en remuant très fréquemment. Le sucre ne doit pas prendre couleur. Dès ébullition retirez le sirop du feu.

Fouettez les jaunes d'œuf à l'aide d'un batteur à main jusqu'à ce qu'ils soient légers et onctueux. Ajoutez petit à petit le sirop chaud, sans cesser de battre. Fouettez jusqu'à ce que le mélange prenne du volume et soit tiède.

Faites fondre le chocolat au lait au four à micro-ondes en le remuant régulièrement afin qu'il soit onctueux et homogène.

Incorporez, toujours avec le batteur à main, le chocolat chaud dans le même mélange aux œufs battus. Lorsque le mélange est homogène, incorporez la crème fouettée à l'aide d'une spatule. Versez la mousse au chocolat au lait sur la mousse au chocolat blanc dans le moule à charnière. Mettez au réfrigérateur pour 4 bonnes heures avant de faire la mousse au chocolat noir.

 
Préparation de la mousseau chocolat noir :

Commencez par fouetter la crème fleurette à l'aide d'un batteur à main, de préférence dans un saladier gardé préalablement au réfrigérateur. Fouettez jusqu'à ce que la crème soit ferme et légère.

Mélangez le sucre et l'eau dans une casserole et faites fondre sur feu doux en remuant très fréquemment. Le sucre ne doit pas prendre couleur. Dès ébullition retirez le sirop du feu.

Fouettez les jaunes d'œuf à l'aide d'un batteur à main jusqu'à ce qu'ils soient légers et onctueux. Ajoutez petit à petit le sirop chaud, sans cesser de battre. Fouettez jusqu'à ce que le mélange prenne du volume et soit tiède.

Faites fondre le chocolat noir au four à micro-ondes en le remuant régulièrement afin qu'il soit onctueux et homogène.


Incorporez, toujours avec le batteur à main, le chocolat chaud dans le même mélange aux œufs battus. Lorsque le mélange est homogène, incorporez la crème fouettée à l'aide d'une spatule.
Versez la mousse au chocolat noir sur la mousse au chocolat au lait dans le moule à charnière. Mettez au réfrigérateur pour 4 bonnes heures avant de démouler et de faire la décoration. 

 
Au moment de la décoration :


Une fois que vous attendu 4 bonnes heures après avoir coulé la mousse au chocolat noir, défaites la charnière du moule et démoulez avec délicatesse.


Placez les Fingers sur le côté pour faire le contour du gâteau. Versez le chocolat en copeaux sur le dessus et servez de suite.



Vous en prendrez bien une tranche ?


 
 Imprimer la recette

Publié dans Bôôô gâteaux & Co

Partager cet article

Repost 0

Râtage complet, le pavé au chocolat

Publié le par Oly

Un désastre total, Pavé aux 3 chocolats !

Suite au superbe gâteau aux trois chocolats de Stella, j'ai prix mon super livre "Je veux du Chocolat" de Trish Deseine et j'ai trouvé la recette du pavé aux trois chocolats... Alors sincèrement je pense que je n'ai pas assez attendu entre chaque couche car c'était une catastrophe totale. Le goût était là bien qu'un peu lourd mais le pavé était totalment inprésentable... Voici la photo de la catastrophe !


Je vous donne tout de même la recette si l'un d'entre vous veut tenter avec plus de succès...

Ingrédients pour 10 personnes :
  • 250g de chocolat noir
  • 275g de chocolat au lait
  • 300g de chocolat blanc
  • 20 + 20 + 15cl de crème fleurette

Chemisez le moule de film alimentaire s'il n'est pas en silicone. Vous devez réaliser les couches en trois fois. Mettez les trois sortes de chocolat dans les trois bols séparés. Divisez la crème en trois parties (comme dans la liste des ingrédients).

Portez 20cl de crème à ébullition et versez-la sur le chocolat noir en lissant bien le mélange. Versez le mélange dans le moule et placez-le au réfrigérateur jusqu'à ce qu'il durcisse.

Répétez l'opération pour le chocolat au lait. Vous verserez le mélange crème + chocolat sur la première couche de chocolat noir.

Finissez avec le chocolat blanc avec seulement 15cl de crème et placez le moule au réfrigérateur ou au congélateur si vous voulez ce pavé glacé.

  
 Imprimer la recette

Publié dans Essais & Co

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>